L’âge idéal d’adhésion à un contrat d’assurance obsèques

Konpare vous guide à choisir le bon moment et vous accompagne dans le choix de votre mutuelle obsèques

Beaucoup de familles se retrouvent devant un grand embarras quant à l’organisation des funérailles.

C’est une situation qui arrive généralement après la disparition subite de l’un de leurs proches.

Pour cela, la souscription à un contrat d’assurance obsèques apparaît comme une alternative pouvant aider à résoudre ce type de problème.

Pourtant, la plupart des personnes ne s’intéressent à cet aspect de leur vie qu’à partir de 50 et 60 ans.

Peut-on donc considérer cet intervalle d’âge comme idéal pour souscrire à une assurance obsèques? Qu’est-ce qu’une assurance obsèques? Quel est l’âge idéal d’adhésion à un contrat d’assurance obsèques ? Analysons ensemble ces questions.

 

Qu’est-ce qu’une assurance obsèques?

 

Il s’agit d’un contrat de prévoyance conclu par certaines personnes prudentes qui souhaitent épargner à leurs proches des tracasseries liées aux frais d’obsèques pour  l’organisation de leurs funérailles.

Ainsi, ce contrat permet de soutenir financièrement et aussi de régler à l’avance les détails pratiques concernant les obsèques du défunt. Avec cela, le souscripteur peut s’assurer du respect de ses dernières volontés.

Cependant, l’âge de souscription peut se révéler comme un facteur décisif au niveau de la manière de constituer son capital par l’assuré.

 

 

Quel est l’âge idéal de souscription à l’assurance obsèques ?

 

À la différence de l’assurance décès qui comporte des restrictions liées à l’âge, c’est-à-dire une limite d’ âge de souscription, l’assurance obsèques dispose d’une grande flexibilité en fonction des assureurs.

En effet, en fonction de l’assureur, vous pouvez avoir:

  • Un âge limite de souscription (âge maximum)
  • Possibilité d’y accéder jusqu’à 80 voire 85 ans
  • La souscription à un contrat d’assurance obsèques à un âge moins avancé permet de se soustraire à l’obligation de remplir un questionnaire médical

Toutefois, en fonction de l’âge de souscription, l’on peut assister à plusieurs types de cotisation pour constituer le capital décès:

  • La cotisation unique: Il s’agit d’un type de versement en une seule fois de son capital décès par le souscripteur.

Cette option peut être avantageuse pour ceux qui décident de souscrire un peu plus tôt. C’est-à-dire dans l’intervalle 50 et 55 ans

  • La prime viagère: Il s’agit d’un mode de versement mensuel, trimestriel ou annuel jusqu’au décès de l’assuré.

Prenons par exemple, un capital de 4000 € et une souscription à 75 ans avec 45€/mois. Si le souscripteur meurt à 80 ans, les cotisations versées ne seront que de 2700 €.

Pourtant, l’assureur devra verser la somme de 4000 € au bénéficiaire.

  • Les versements temporaires : Ce sont des contributions trimestrielles, annuelles ou mensuelles sur une période précise.

Quoique cela dépende des assureurs, l’âge limite de souscription à une assurance obsèques est généralement de 70 ans. C’est-à-dire pour les primes uniques et primes temporaires, et 80 ans pour les primes viagères.

Sachant également que le décès peut survenir à tout moment, notamment brusquement suite à un accident, en fonction également du profil du souscripteur.

Ainsi, pour une personne dotée d’une propension au risque, aura tendance à souscrire un contrat obsèques à un âge assez avancé.

Par contre, une personne présentant une aversion au risque, aura tendance à souscrire ses contrats prévoyance plutôt jeune. C’est-à-dire l’assurance obsèques, décès…

Ainsi, l âge idéal pour souscrire à un contrat assurance obsèques est donc fonction du montant du capital décès qui sera laissé aux proches.

Il faut aussi considérer  la durée sur laquelle les cotisations devront s’étendre. Mais aussi du profil de l’assuré déterminé par une propension ou une aversion au risque.

    Trouvez la mutuelle santé la moins chère en moins de 2 minutes

    Comparer les mutuelles

    L'avis de nos clients

    • 4,2
    Calculé à partir de 81 avis

    Verres et montures jusqu’à 800€, prothèses dentaires jusqu’à 400% - des remboursements à la hauteur de vos besoins.

    Beaucoup de familles se retrouvent devant un grand embarras quant à l’organisation des funérailles.

    C’est une situation qui arrive généralement après la disparition subite de l’un de leurs proches.

    Pour cela, la souscription à un contrat d’assurance obsèques apparaît comme une alternative pouvant aider à résoudre ce type de problème.

    Pourtant, la plupart des personnes ne s’intéressent à cet aspect de leur vie qu’à partir de 50 et 60 ans.

    Peut-on donc considérer cet intervalle d’âge comme idéal pour souscrire à une assurance obsèques? Qu’est-ce qu’une assurance obsèques? Quel est l’âge idéal d’adhésion à un contrat d’assurance obsèques ? Analysons ensemble ces questions.

     

    Qu’est-ce qu’une assurance obsèques?

     

    Il s’agit d’un contrat de prévoyance conclu par certaines personnes prudentes qui souhaitent épargner à leurs proches des tracasseries liées aux frais d’obsèques pour  l’organisation de leurs funérailles.

    Ainsi, ce contrat permet de soutenir financièrement et aussi de régler à l’avance les détails pratiques concernant les obsèques du défunt. Avec cela, le souscripteur peut s’assurer du respect de ses dernières volontés.

    Cependant, l’âge de souscription peut se révéler comme un facteur décisif au niveau de la manière de constituer son capital par l’assuré.

     

     

    Quel est l’âge idéal de souscription à l’assurance obsèques ?

     

    À la différence de l’assurance décès qui comporte des restrictions liées à l’âge, c’est-à-dire une limite d’ âge de souscription, l’assurance obsèques dispose d’une grande flexibilité en fonction des assureurs.

    En effet, en fonction de l’assureur, vous pouvez avoir:

    • Un âge limite de souscription (âge maximum)
    • Possibilité d’y accéder jusqu’à 80 voire 85 ans
    • La souscription à un contrat d’assurance obsèques à un âge moins avancé permet de se soustraire à l’obligation de remplir un questionnaire médical

    Toutefois, en fonction de l’âge de souscription, l’on peut assister à plusieurs types de cotisation pour constituer le capital décès:

    • La cotisation unique: Il s’agit d’un type de versement en une seule fois de son capital décès par le souscripteur.

    Cette option peut être avantageuse pour ceux qui décident de souscrire un peu plus tôt. C’est-à-dire dans l’intervalle 50 et 55 ans

    • La prime viagère: Il s’agit d’un mode de versement mensuel, trimestriel ou annuel jusqu’au décès de l’assuré.

    Prenons par exemple, un capital de 4000 € et une souscription à 75 ans avec 45€/mois. Si le souscripteur meurt à 80 ans, les cotisations versées ne seront que de 2700 €.

    Pourtant, l’assureur devra verser la somme de 4000 € au bénéficiaire.

    • Les versements temporaires : Ce sont des contributions trimestrielles, annuelles ou mensuelles sur une période précise.

    Quoique cela dépende des assureurs, l’âge limite de souscription à une assurance obsèques est généralement de 70 ans. C’est-à-dire pour les primes uniques et primes temporaires, et 80 ans pour les primes viagères.

    Sachant également que le décès peut survenir à tout moment, notamment brusquement suite à un accident, en fonction également du profil du souscripteur.

    Ainsi, pour une personne dotée d’une propension au risque, aura tendance à souscrire un contrat obsèques à un âge assez avancé.

    Par contre, une personne présentant une aversion au risque, aura tendance à souscrire ses contrats prévoyance plutôt jeune. C’est-à-dire l’assurance obsèques, décès…

    Ainsi, l âge idéal pour souscrire à un contrat assurance obsèques est donc fonction du montant du capital décès qui sera laissé aux proches.

    Il faut aussi considérer  la durée sur laquelle les cotisations devront s’étendre. Mais aussi du profil de l’assuré déterminé par une propension ou une aversion au risque.