Mutuelle femme enceinte : laquelle choisir ?

Il est important d’adapter la mutuelle santé à chaque profil et la mutuelle pour femme enceinte n’échappe pas à la règle. Échographie, gynécologie, accouchement, la grossesse est généralement caractérisée par plusieurs types de soins onéreux. Une bonne couverture santé s’avère donc indispensable pour couvrir de telles dépenses jusqu’à l’accouchement. 

Quels remboursements offre la sécurité sociale pour les frais médicaux pendant la grossesse ? 

De façon générale les examens médicaux obligatoires entrant dans le cadre du suivi de votre grossesse sont couvert à 100 % de la base de remboursement de la sécurité sociale. 

Il s’agit des analyses effectuées depuis le début de votre grossesse jusqu’à 12 jours après l’accouchement. 

Leur prise en charge peut être répartie en trois phases : 

Examens effectués du début de la grossesse à la fin du 5ème mois

La déclaration de la grossesse avant la fin du premier trimestre est une condition indispensable pour bénéficier de la prise en charge des frais de santé liés à celle-ci.

Ainsi, la sécurité sociale offrira une couverture à hauteur de 100 % pour les examens médicaux de suivi. De plus, cette couverture sera assortie du tiers payant. 

La prise en charge par l’assurance maladie comprend :

  • les consultations et analyses prénatales à effectuer obligatoirement avant la fin du 3e mois ;
  • les sessions d’initiation à la naissance et à la parentalité ; 
  • les analyses biologiques additionnelles incluant celle du père de l’enfant. 

La couverture des deux premières échographies avant le 5ème mois est effectuée à hauteur de 70 % par la sécurité sociale. 

Par ailleurs, à partir du 4ème mois de grossesse, vous pouvez profiter d’un examen buccodentaire à titre préventif. Une fois votre déclaration de grossesse effectuée, votre caisse d’assurance maladie vous fera parvenir un message d’invitation avec l’imprimé de couverture de votre analyse bucco-dentaire. Vous n’aurez plus qu’à prendre un rendez-vous chez le dentiste et bénéficier d’une couverture intégrale de la prestation. 

Examens effectués à partir du 6ème mois jusqu’à l’accouchement 

Pendant cette période de la grossesse, l’ensemble des prestations est couvert à 100 %. 

Cette couverture est valable pour tous vos soins, qu’ils soient ou non liés à la maternité. 

Par ailleurs, la sécurité sociale offre également une prise en charge à 100 % pour la 3ème échographie ou toute autre échographie prescrite en cas de grossesse pathologique. 

Une couverture à 100 % est également prévue pour l’accouchement et les dépenses liées au séjour à hôpital, pour une durée limitée à 12 jours après l’accouchement. 

Cependant, les frais de confort (chambre individuelle, internet, téléphone…) ne sont pas couverts par la sécurité sociale. De plus, en cas d’accouchement dans une clinique privée non conventionnée, le paiement de certaines prestations restera à votre charge. Il est donc d’autant plus intéressant dans ce cas de souscrire à une mutuelle femme enceinte. 

Les soins effectués pendant les 12 premiers jours après l’accouchement

Pendant les 12 premiers jours après la naissance de votre enfant, vos soins sont couverts à 100 %, qu’ils soient liés à votre grossesse ou non. 

Vous bénéficiez du suivi d’une sage-femme pendant les 12 premiers jours de votre enfant.  

Cependant, parler d’une couverture à 100 % ne signifie pas que vous ne supportez aucune dépense. En cas de dépenses de confort, de dépassements d’honoraires ou d’accouchement dans une clinique privée, le paiement de la différence restera à votre charge. Ainsi, la souscription à une mutuelle maternité trouve tout son sens. 

Comment faire la déclaration de la grossesse afin de profiter du remboursement ? 

La déclaration de grossesse est généralement simple, car elle est souvent effectuée par le gynécologue, la sage-femme ou même le médecin traitant. En effet, après avoir constaté votre grossesse à travers un examen prénatal, le professionnel en charge de votre consultation est chargé de la déclarer à la CAF et à la caisse d’assurance maladie. 

Cette déclaration peut être effectuée de plusieurs façons : 

  • la déclaration en ligne : le professionnel de santé se charge du remplissage de la déclaration qui sera ensuite envoyée à la CAF et à la caisse d’assurance maladie ;
  • la déclaration par courrier : le médecin chargé de votre consultation mettra à votre disposition un formulaire de déclaration avec 3 volets. Après le remplissage, le premier volet devra être envoyé à la sécurité sociale et les autres à votre CAF.

Fonctionnement du congé de maternité en France 

En France, les congés de maternité sont repartis de la manière suivante : 

  • pour les 2 premiers enfants, sa durée est de 16 semaines, avec 6 semaines de congé prénatal et 10 semaines de congés postnatal ; 
  • à partir du 3e enfant, il passe à 26 semaines, avec 8 semaines de congé prénatal et 18 semaines de congé postnatal ; 
  • en cas de jumeaux, le congé de maternité sera de 34 semaines, avec 12 semaines de congé prénatal et 22 semaines de congé postnatal ; 
  • en cas de triplés, la durée du congé de maternité sera de 46 semaines, avec 24 semaines de congé prénatal et 26 semaines de congé postnatal.

Bon à savoir : si votre état de santé vous permet de travailler, vous pouvez renoncer partiellement à votre congé de maternité. Toutefois, un arrêt de travail d’une durée minimale de 8 semaines est exigé, avec au moins 6 semaines postnatal. 

De plus, avec l’accord de votre médecin, vous pouvez apporter des modifications à la période de prise de votre congé. 

Y a-t-il une indemnité pendant le congé de maternité ? 

La caisse primaire de l’assurance maladie offre une indemnisation à la femme enceinte pendant le congé de maternité. Le montant de ce dédommagement est calculé à partir du salaire journalier de base et d’un taux forfaitaire. 

À cet effet, pour bénéficier de cette indemnisation, vous devez remplir certaines conditions : 

  • avoir une interruption de votre activité professionnelle pendant une durée minimale de 2 mois ;
  • avoir travaillé pendant une durée minimale de 150 h au cours des 3 mois qui précèdent votre congé de maternité ; 
  • être affilié à la caisse d’assurance maladie depuis au moins 10 mois avant la date d’accouchement ;
  • avoir effectué au moins 600 h de travail pendant l’année écoulée.  

Au-delà de cette indemnisation, vous pouvez également bénéficier d’autres primes de la CAF et des mutuelles santé. 

Prime de la CAF et forfait naissance des mutuelles santé 

Lors de votre accouchement, si vous remplissez les conditions du plafond de revenu fixé, vous pouvez bénéficier d’une prime naissance de 944,51 €. Vous devez également avoir fait la déclaration de votre grossesse avant trois mois. 

Par ailleurs, pour offrir un coup de souffle aux jeunes parents, certaines complémentaires santé prévoient un forfait naissance. N’oubliez donc pas de prendre en compte ce détail lors du choix de votre mutuelle santé pour femme enceinte

De façon générale, le montant de ce forfait se situe entre 100 et 250 €, mais peut aussi aller au-delà dans certains cas en fonction des mutuelles santé. Il est envoyé aux parents de l’enfant dans les deux mois après la naissance et est conditionné à l’inscription de l’enfant sur la mutuelle santé de l’un des parents. 

Quelle mutuelle santé choisir pour une femme enceinte ? 

Pour une mutuelle femme enceinte, il est essentiel d’avoir de fortes garanties dans les postes de soins suivants : 

  • la garantie chambre particulière : la jeune maman peut avoir besoin d’une chambre particulière pendant son séjour à hôpital. Cependant, elle n’est pas couverte par l’assurance maladie obligatoire, car elle est considérée comme un besoin de confort. Ainsi, une bonne mutuelle maternité santé devra offrir une couverture pour cette prestation ;  
  • la médecine alternative : quelques prestations en médecine douce pourraient être appréciées après 9 mois de grossesse ;
  • hospitalisation : l’un des postes de soin les plus importants pour une femme enceinte. Les prestations telles que l’anesthésie et même les dépenses de séjour sont souvent caractérisées par des dépassements d’honoraires non couverts par l’assurance maladie ;
  • les dépenses de confort : télévision, Internet, téléphone ne sont pas couverts par la sécurité sociale. 

Pour une femme enceinte, la meilleure mutuelle maternité offrira donc une couverture pour la chambre particulière, des dépassements d’honoraires des médecins spécialistes et même les dépenses liées à l’accouchement dans un établissement privé. 

Vous pouvez la trouver en réalisant un comparatif en ligne à travers notre comparateur en ligne 100% gratuit et sans engagement.


Lire plus sur ce thème :

Trouver la mutuelle santé la moins chère en moins de deux minutes

Comparer les mutuelles santé

les avis de nos clients

  • 4,0